Communauté de français langue d’enseignement, 8 novembre 2016

8 décembre 2016

Rencontre présentée le 8 novembre 2016.

Par Laurent Demers, agent de développement au renouveau pédagogique pour la FGA Montérégie

Introduction

Deuxième rencontre de la communauté de français, langue d’enseignement qui s’est tenue le 8 novembre 2016.

Enregistrement de la rencontre

Compte rendu de la rencontre

Pour chacun des points au compte-rendu, vous trouverez un lien qui vous amènera au moment précis de l’enregistrement où ce point a été discuté.

  1. Suivi de la rencontre du 4 octobre: Voir dans le bloc notes de la rencontre du 4 octobre (https://youtu.be/DCIo0fV8ZQA?t=3m3s)

– Réponses aux questions à MJ Quinn

– Transmission des résultats pour les cours comportant plus d’une compétence (Laurent demandera à MJ Quinn si la feuille peut être transmise à l’élève)

– Information provenant de Laurent  Bolduc de la DSE (voir point 2, 4e point)

– Dictées réflexives

 

  1. Évaluation: https://youtu.be/DCIo0fV8ZQA?t=11m36s

– Présentation des examens de 4e et 5e sec. aux enseignants

– Feuilles de consignation des résultats : remettre aux élèves?

selon Mylène Cardinal, non. Elle n’est pas nécessairement contre. À discuter en équipe-matière

– FRA-4103: confusion dans la gestion de l’épreuve

-FRA-4103: Sur quel support présentez-vous la vidéo en salle de test? Portable, tablettes? ou autre?

RÉACTIONS

Laurent Demers : tablettes (pas iPad) Barrer les tablettes pour bloquer accès à Internet.

– Nous, ils visionnent les reportages sur les ordinateurs de la salle d’examen. Ils sont importés dans la station d’écoute de la salle d’examen.

Karine Cloutier : tablette, document sur carte SD, pas de connexion Internet;

 

  1. Programme: https://youtu.be/DCIo0fV8ZQA?t=22m40s

– FRA-4101

Roman à lire

  • Pour approfondir sa connaissance des textes littéraires, l’adulte lit des extraits de romans québécois
  • qui reflètent la société d’hier ou d’aujourd’hui et qui présentent des contextes variés. Puis, il lit un
  • roman  québécois  afin  de  découvrir  l’univers  d’un  auteur  qui  l’intéresse  plus  particulièrement.  Sa
  • lecture lui permet de saisir la vision du monde de l’auteur, de s’attarder aux valeurs véhiculées dans
  • ce roman, de considérer les caractéristiques des personnages, leur mode de vie, les us et coutumes
  • de la société dans laquelle ils évoluent. Il s’attarde à ce qui distingue l’auteur choisi (style d’écriture,
  • expressions, etc.). L’adulte fait part de sa lecture par écrit. Il produit un compte rendu dans lequel,
  • après avoir présenté le roman et son auteur, il fait un court résumé pour ensuite faire part de ses
  • observations.  Éclairé  par  les  différents  extraits  qu’il  a  lus,  il  est  particulièrement  attentif  à  ce  qui
  • caractérise le roman québécois. Enfin, il formule une appréciation critique du roman en s’appuyant
  • sur des critères pertinents au regard de l’œuvre choisie.
  • (programme, page 167)
  • Selon MJ Quinn, l’élève doit lire un roman à part pour l’évaluation en sanction, même s’il n’est pas interdit qu’il lise un autre roman en apprentissage. L’apprentissage se fait toutefois principalement à l’aide d’extraits de romans. Il est bien de l’exposer à une variété d’extraits et d’auteurs.
  • RÉACTIONS
  • La démarche d’appropriation se fait chez nous à partir de plusieurs nouvelles et des extraits de roman. Le roman est lu pour le moment pour l’évaluation.
  • CS Kamloup, Karine: la démarche d’appropriation chez nous se fait avec un court roman étant donné qu’il  peut être difficile, avec une nouvelle, d’avoir tous les éléments d’un roman.
  • Selon la compréhension de Danielle, lecture d’extraits pour orienter le choix du roman, un seul, qui sera lu au complet.
  • Karine : l’enseignant ne peut intervenir dans la préparation; donc on fait lire un court roman pour mieux préparer l’élève. À consulter : le site Babelio. http://www.babelio.com/resrecherche.php
  • Lectures recommandées
  • Les coups de coeur FGA ont été créés pour assurer la disponibilité de romans FGA.

 

– FRA-4102: https://youtu.be/DCIo0fV8ZQA?t=37m30s

Concept d’époque

RÉACTIONS

Mylaine, Karine : tout sujet qui a eu un impact sur l’histoire, a marqué l’histoire,a induit un changement, auquel on peut associer un avant et un après.

CSLSJ: selon l’âge des élèves et l’impact de l’évênement. Mais je suis d’accord avec les commentaires de Mylaine.

Question transmise à M-J. Quinn

 

– Débats et discussions dans les Communications orales: https://youtu.be/DCIo0fV8ZQA?t=42m21s

– Rôle de l’enseignant

– Créer une banque de questions en FRA-4103

  • Épreuves orales, 4103-1 et 5201-2 : exposé oral suivi d’une discussion ou d’un débat que l’élève doit animer : dans quelle mesure l’enseignant peut-il accompagner l’élève ?

Selon Annie G., des questions sont intégrées au débat… On s’assure d’avoir autant de sujets différents que d’élèves dans un contexte de groupe fermé. On les enregistre en format audio pour faciliter l’évaluation. L’enseignement d’une façon plus soutenue des cours enexpression oral à été privilégié.

L’élève qui prépare son exposé devrait aussi préparer une série de question pour faire lever la discussion.

En 3105, aucun critère n’apparait dans la grille concernant la participation des autres élèves. Donc jusqu’à quel point l’élève serait-il pénalisé si la classe n’intervient pas? C’est le même cas en 4e et 5e sec. :10 points sur 25 sur la discussion

M.J. Quinn : évaluation suit les apprentissages; cours de communication à l’oral devrait avoir préparer l’élève. S’il n’y avait pas de discussion, risque plus élevé dans la formation strictementn individualisé, le jugement professionnel de l’enseignement lui permettra de prendre une décision éclairée. L’enseignement pourrait, le cas échéant, soutenir l’élève en évaluation et tenir compte du degré de préparation.

L’enseignant doit tenir compte de ce que l’élève aura préparé. Laurent relève le fait que cette compétence est celle qui est le moins enseignée. Il faut aborder les pratiques en lien avec l’enseignement de cette compétence (grammaire de l’oral, etc.).

 

  • Hélène St-Laurent participe à l’organisation de la rencontre nationale en janvier. Une des activités prévues est une Foire aux questions où les responsables de divers dossiers pourraient répondre « live » à des questions.
  • Elle apprécierait recevoir au plus tard jeudi 16h, les TOP questions les plus souvent posées par vos enseignants, ou celles qui vous trottent dans la tête.
  • Vous pouvez joindre Hélène à Helene.St-Laurent.2@csdps.qc.ca

 

Documents et ressources

Pour accéder au document collaboratif

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.